Coordonnées

Mon animal est diabetique

 

Mon animal est diabétique

 

 

Qu’est-ce que le diabète ?

 

Le diabète est l’impossibilité pour l’organisme de fabriquer de l’insuline. Sans insuline, le glucose ne peut être utilisé par l’organisme, qui va alors se tourner vers d’autres substances pour continuer à vivre, en particulier vers les graisses.

Le glucose non utilisé s’accumule dans le sang, puis passe dans les urines au-dessus d’une certaine valeur : c’est le sucre urinaire ou glucosurie.

L’utilisation des graisses fait apparaître de l’acétone dans les urines.

 

Qu’est-ce que la glycémie ?

 

La glycémie est le taux de glucose par litre de sang. Sa valeur pour un chien normal est d’environ 1 g/l.

Lors de diabète, cette glycémie va être anormalement élevée : on parle d’hyperglycémie. Au-dessus de 1.80 g/l, des lésions vont se produire : foie, reins, cataracte. Au-dessous de 0.50 g/l, c’est l’hypoglycémie, qui peut être très grave.

 

Comment reconnaître les complications ?

 

La crise d’hypoglycémie : elle se manifeste par un état de faiblesse, de prostration, des tremblements, des « malaises ». Il faut donner immédiatement du sucre.

 

La crise d’acétonurie : elle s’associe à des vomissements, la présence d’une grande quantité d’acétone dans les urines.

 

La mauvaise régulation du diabète avec réapparition ou persistance des signes initiaux (prise importante de boisson, grandes quantités d’urine, gros appétit …)

 

Quel est l’avenir de mon animal ?

 

En respectant scrupuleusement les règles éditées ici, votre animal vivra une vie tout à fait normale.

Les signes d’une glycémie trop élevée sont la reprise de la soif, la présence d’acétone et de sucre dans les urines et un manque d’entrain.

 

Comment soigner mon animal ?

 

Afin de maintenir sa glycémie au plus près de la normale, on va remplacer l’insuline qu’il ne fabrique plus par une injection quotidienne d’insuline.

Sa durée d’action est de 16 à 24 heures, son activité maximale est environ 7h30 après l’injection.

 

Comment réaliser mon injection ?

 

  Sous la peau, en variant tous les jours le lieu d’injection.

  La dose de départ pour votre animal est fixé par le vétérinaire.

  Le réajustement éventuel se fera avec le vétérinaire en fonction de la clinique et des contrôles urinaires et sanguins.

  L’injection sera réalisée le matin à heure fixe, l’animal recevra alors un repas. Un second repas devra être administré environ 7h30 après l’injection.

 

 

 

 

 

Quelles peuvent être les causes d’une mauvaise régulation du diabète ?

 

Le traitement : l’insuline se conserve au réfrigérateur, il est indispensable de bien la remettre en suspension avant l’injection (bien agiter le flacon), la dose doit être bien ajustée.

 

L’alimentation : si le chien est obèse, il doit être restreint. Des rations ménagères très équilibrées peuvent être préparées, des aliments industriels diététiques pour chiens diabétiques sont de loin préférables. A défaut, de façon générale, il faut veiller à apporter une alimentation constante en composition et en quantité, à horaires réguliers.

 

Le cycle oestral chez les femelles : il est, chaque fois que cela est possible, très fortement conseillé de castrer les femelles. Dans certains cas, le diabète peut alors totalement régresser.

 

L’exercice physique du chien diabétique doit être modéré et régulier, pour permettre de le maintenir en forme et éviter l’embonpoint.